La grande muraille verte aide les pays Africains à atténuer les changements climatiques.

tanguiss

03/12/2015
Des partenariats plus solides, des politiques nationales judicieuses, davantage de fonds pour l’adaptation au changement climatique et l’atténuation de ses effets, la recherche, l’implication et la sensibilisation des communautés locales: telles sont les clés pour atteindre les objectifs de l’initiative de la Grande Muraille verte en Afrique.

Cette initiative, qui est une proposition panafricaine pour «verdir» le continent d’ouest en est, entend lutter contre la désertification. Ce projet, initié il y a cinq ans, a pour objectif de combattre la pauvreté et la dégradation des sols dans la région sahélo-saharienne, sur une bande de terre de 8000 kilomètres de long s’étendant de Dakar à Djibouti.

Au cours du débat qui a porté sur cette initiative, des intervenants de la COP21 ont fait remarquer que des mesures urgentes doivent être mises en place pour contrer la désertification et sauver des vies humaines car les habitants de la région sahélo-saharienne sont…

Voir l’article original 912 mots de plus

Publicités
Cet article a été publié dans Agriculture, Biodiversité, Développement soutenable, Economie soutenable, Géopolitique, Gestion du territoire, immigration, Réchauffement climatique. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s