Séismes : la fracturation hydraulique menace des millions d’Américains

Blog Archipel des Sciences

Aux États-Unis, l’USGS a pour la première fois édité une carte des risques sismiques pour l’année en cours dans lesquels sont inclus les possibles tremblements de terre provoqués par la fracturation hydraulique utilisée par l’exploitation pétrolière et du gaz naturel. Résultat : des zones rouges apparaissent dans plusieurs États du centre et de l’est. En tout, sept millions de personnes sont concernées. Émoi.

L’exploitation des gaz de schiste par fracturation hydraulique provoque localement des petits séismes. La cause est entendue depuis longtemps et la multiplication des sites aux États-Unis permet aujourd’hui des statistiques et même des cartographies. C’est ce que vient de faire l’USGS (US Geological Survey), l’organisme chargé de la surveillance des risques géologiques et de la diffusion des informations.

Chaque début d’année, une carte des risques sismiques, sorte de prédiction géologique, est publiée. La nouveauté 2016 est la prise en compte du risque sismique produit par ces exploitations…

Voir l’article original 510 mots de plus

Cet article a été publié dans sciences. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s