Remise en cause du CO2 dans le changement climatique

tanguiss

L’hypothèse que l’augmentation de la présence de CO2 dans l’atmosphère  impacte directement le phénomène de réchauffement climatique, observé depuis quelques décennies, est devenue au fil du temps un élément de dogme que l’on critique à ses risques et périls. Mais une toute récente étude parue dans GeoResJ et reprise sur le site Phys.org (1), conduite par la biologiste Jennifer Marohasy et l’informaticien John Abbot, remet en cause cette hypothèse à travers des simulations basées sur des observations de températures remontant à 2000 ans, et en faisant abstraction de l’effet de GES attribué au CO2.

Cette étude a pour résultat que le réchauffement observé se retrouve dans la simulation, sans nécessité d’augmentation de CO2 et donc – et c’est là où ça peut faire mal politiquement autant que scientifiquement – sans faire intervenir le facteur humain.

Le point de départ de ce travail est, pour les auteurs, que la réalité de la…

Voir l’article original 455 mots de plus

Publicités
Cet article a été publié dans Réchauffement climatique, sciences. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s